Skip to content

Centre anti-douleur

Endométriose et Douleurs

« La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à, ou ressemblant à celle associée à, une lésion tissulaire réelle ou potentielle » (Raja et al., 2020)»

I.A.S.P (International association for study of pain)

La douleur est plurielle

Temps et douleurs

  • Douleur aiguë : utile, protectrice
  • Douleur chronique : augmentation de
    l’information douloureuse
    Inutile, destructrice, altère la qualité de vie
La douleur chronique n’est pas une douleur aigüe qui dure!

Les composantes de la douleur

3 grands types de douleurs

Douleur nociceptives

Tissus non nerveux

Douleurs neuropathiques

Secondaires à une lésion du système nerveux

Douleurs nociplastiques

Trouble la perception douloureuse , liées au dysfonctionnement des systèmes de contrôle de la douleur sans lésion somatique identifiée

CLASSIFICATION PATHOPHYSIOLOGIQUE DE LA DOULEUR

Douleurs et gynécologies

Dysménorrhées (EN 4/5)

  • 62% des jeunes femmes
  • 36% des plus de 40 ans

Dyspareunie

  • 50% des jeunes femmes
  • 25 à 35% des plus de 40 ans

Douleurs pelviennes chroniques

  • 30 à 50% des patientes endométriose (70% des
    adolescentes)

1/3: pas de douleur

D Lhuillery, 2023

Douleurs et endométriose

  • Non liées à la taille et au nombre de lésions
  • Douleurs abdominales, pelviennes, lombaires
  • Décrites souvent comme fortes, gênent les activités, l’école (absentéisme), s’accentuent
  • Souvent rythmées par les cycles menstruels: ovulation, règles (dysménorrhées). Parfois permanentes.
  • Changement de position, douleur profonde aux rapports (dyspareunie), urinant (dysurie), émission de selles

Liées :

  • A l’envahissement des nerfs par les lésions
  • Aux lésions elles mêmes au moment des règles
  • Aux adhérences fibreuses et cicatricielles entre les organes touchés
  • A la réaction inflammatoire de l’organisme

et aussi :

  • Sensibilisation centrale
  • Association à d’autres pathologies (fibromyalgie)
  • Douleurs post opératoires

Bourdel N, 2020

Nécessite une évaluation globale

Evaluation globale de la douleur

  • Retentissement (qualité de vie), type
  • Affects dépressifs et anxieux > population générale, comme douloureux chroniques (Gambadoro P, 2019 ; Van Barneveld 2021).
  • Evaluation interdisciplinaire: gynécologues, algologues, sexologues, psychologues et assistantes sociales

Prise en charge similaire aux patients douloureux chroniques

  • Pluridisciplinaire
  • Thérapeutiques médicamenteuses et non médicamenteuses
    ayant montré leur efficacité dans l’endométriose (Mira T, 2018,
    HAS 2017).

Traiter la/les douleurs

Chaque traitement est adapté à chaque personne et le plus souvent multimodal

  • Première ligne si non quotidienne ou crise:
    • Néfopam, paracétamol
    • AINS, tramadol, opiacés
  • Traitement de la cause:
    • Hormonal  aménorrhée (Samy A, 2021)
    • Si échec, altération qualité de vie: chirurgical
  • Traitement de fond:
    • si > 50% du temps: anti neuropathiques

Petit E, Lhuillery D, 2020

Médecine intégrative

  • Traitements locaux :
    • neurostimulation
  • Traitements globaux :
    • Psychothérapie (système limbique)
    • acupuncture (Shuang LiP, 2023, Ticiana AAM, 2018) , ostéopathie (HAS 2018), hypnose clinique et thérapeutique, méditation de pleine conscience, kinésithérapie rééducation périnéale
    • Alimentation anti inflammatoire ?
    • Pratique sportive : yoga, pilate, qi gong…

Au total

  • Vision globale
  • Prise en charge individuelle
  • Médecine intégrative:
    thérapies médicamenteuses,
    chirurgicales,
    non médicamenteuses validées

 

Rédigé par Dr Marie Floccia, Algologue à Bordeaux